Mon premier Entretien Individuel de Dévélopement

Services

                                                B . A . C . K . F . E . E . D 

 

 

 

 

 

La communication est la base d'une bonne entente dans une relation professionnelle. 

C'est pourquoi afin de répondre aux mieux au objectifs nous avons un entretien individuel de développement (E.I.D), une fois par mois. 

 

Cet entretien à pour but de responsabiliser le salarié. En effet, le salarié s'autoévalue sur sa page backfeed.com quelques jours avants l'entretien afin que le responsable de rayon puisse préparer aux mieux l'entretien. 

 

L'autoévaluation se fait en plusieurs points

- l'énergie au travail

- l'équilibre entre la vie familiale et professionelle 

- mes plaisirs

- mes déplaisirs 

- mes priorités

- mes missions

- mon plan de développement 

- un point que je souhaite aborder 

 

Lors de l'entretien, chaque rubriques est reprises par le responsable et par le salarié.

 

MES PLAISIRS

Cette rubrique permet au salarié d'exprimer ce qui lui plaît dans son métier. 

 

MES DEPLAISIRS

Cette rubrique permet au salarié d'exprimer ce qui lui déplaît dans son métier. 

 

MES PRIORITES et MES MISSIONS

des rubriques remplis avec le responsable de Rayon visant à responsabiliser le salarié en lui accordant des missions. 

 

MON PLAN DE DEVELOPPEMENT 

Une rubrique qui vise à développer le plan d'action pour les missions attribuées au salarié.

 

UN POINT QUE JE SOUHAITE ABORDER

La dernière rubrique " un point que je souhaite aborder " permets d'aborder toutes sortes de demande auprès du notre responsable direct (salaire, recommandations, changements de plannings, ...). 

 

 

Le but de cet entretien est d'établir un véritable échange entre le responsable de rayon et le salarié, de suivre la progression de la fiche métier du salarié.

 

 

Jean de GASQUET

Vendeur Sportif DECATHLON

 

Ci-dessous différents exemples de critères présents sur le backfeed

Service 1

Mes déplaisirs ?

Comment je me sens dans l'entreprise ?


Écrire commentaire

Commentaires: 0