Entretien Annuel Sportif

Une société pas comme les autres

Bonne nouvelle

 

 Vendredi mon patron à proposé de m’emmener faire un entretien dans un cadre très particulier. C’est-à-dire qu’il a décidé de « m’affronter » dans mon sport passion. Pour cela, jeudi soir 17h il m’annonce fièrement : « Demain on part faire une randonnée au château du Holandsbourg »

 

Surprise, mais ravie, je commence déjà à réfléchir au matériel qu’il me faudra.

Un peu la galère puisque dans mon appartement à Colmar je n’ai pas d’affaires de randonnées, ni chaussures, ni veste…J’ai alors demandé à mes collègues si elles pouvaient me dépanner, par chance une me répond qu’elle chausse du 37, et qu’elle peut me fournir des chaussures. Allez, on va se contenter de ça !

 


Ça monte !!

Vendredi, ma journée commence à 13h. J’arrive, un peu la course pour récupérer les chaussures et c’est parti. On monte dans la voiture de fonction et 10 min après nous voilà au pied de la montage. Il  m’annonce 400m de dénivelé qu’il fait généralement en 1h en courant, soit la montée en 28 minutes, mais bon ce qu’il ne m’a pas dit c’est que lui fait des randonnées  telle que la  traversée des Alpes et randonnées extrêmes, etc, il connait par cœur. Donc bon autant dire que la galère commençait pour moi !

Et je vois, montée sur montée, à la limite de l’escalade... Je suis essoufflée comme jamais. 

De discussion en discussion, on finit par arriver en haut et là une vue à couper le souffle, on est au-dessus des nuages, une mer de nuage devant nous, il faisait presque chaud. C’est magnifique, je pourrais contempler ce paysage durant des heures. Le bleu, la luminosité, on voyait le sommet des Alpes, je me croyais en avion !!

Et puis la descente, un vrai plaisir. De retour au magasin, départ pour 2 heures de debrief, sur mes axes de progrès, sur mes capacités etc

Que du bonheur cette après-midi. Les discussions qui s’en sont suivies étaient fluides, sincères et m’ont beaucoup fait avancé.

 

L’entretien sportif est un vrai CA MARCHE chez Decathlon

 

Céline


Écrire commentaire

Commentaires: 0