COMPETITION TOP 12, OÙ, QUAND, QUOI, COMMENT ?


Le Top 12 est un championnat de gymnastique qui concerne 12 équipes en France. Il s’organise sous la forme d’un championnat avec des matchs aller-retour. Cette compétition concerne la GAF (gymnastique artistique féminine) et la GAM (gymnastique artistique masculine). Aujourd’hui intéressons nous aux filles et à leurs prouesses !

D'ABORD, COMMENT ÇA SE PASSE ?

Les 12 meilleures équipes GAF de la saison précédente sont réparties en 4 poules de 3 équipes.

Le calendrier compétitif va de décembre à mars. Il est divisé en trois temps, une phase de qualification, une phase de demi-finales et la finale.

 

Jusque là ça va ?

 

Cette année  les équipes suivantes se sont affrontées : Meaux, Avoine-Beaumont en Véron, Saint Etienne, Haguenau, Hénin-Beaumont, Dunkerque, Schiltigheim, Lyon, Beaucaire, Rouen, Elbeuf et Kingersheim.

 

Les matchs sont composés de duels à l'agrès entre gymnastes de deux équipes. On rappelle qu'il y a 4 agrès chez les filles : barre, poutre, sol et saut !

 

Un duel correspond à l'affrontement d’un gymnaste de chaque équipe sur un agrès.

 

Les points sont répartis de cette façon :

Duel gagné = 3 points

Duel nul = 2 points

Duel perdu = 1 point

 

Le cumul des points permet d'établir le classement par poule. La première équipe de chacune des 4 poules se qualifie pour les demi-finales.

Les deux vainqueurs des demi-finales se rencontrent ensuite en finale pour disputer le titre de champion de France TOP 12.

QUI L'EMPORTE CETTE ANNÉE ?

La formule du Top 12 est totalement adoptée par les finalistes de l’édition 2018. Au bout d’un long suspens, les finales du Top 12 ont livré leur verdict à Lyon ! Un duel en or a conclu la finale pour départager les deux équipes finalistes, Meaux Gymnastique et Avoine-Beaumont Gymnastique. Meaux Gymnastique décroche le titre, avec un total de 61 points !

 

Le saut est le premier agrès sur lequel s’affrontent les deux clubs. Cet agrès tourne à l’avantage d’Avoine-Beaumont Gymnastique, qui remporte deux duels sur trois, grâce à Léanne Bourgeois, vice-championne de France 2017 au saut, et la jeune Claire Pontlevoy. Meaux Gymnastique reprend la tête après le passage aux barres asymétriques, gagnées à 100%.  Ces dernières gagnent des points à la poutre. Après les chutes d’Alisson Lapp et de Janna Mouffok (Meaux Gymnastique), les Avoinaises reviennent à égalité 16/16. Marine Boyer, dernière à passer pour Meaux à cet agrès, permet à son équipe de virer en tête à l’issue de cette avant-dernière rotation. Le sol est déterminant : 3 duels, 9 points à prendre et 2 points d’écart seulement entre les deux équipes. Le duo Claire Pontlevoy - Marine Boyer, qui présentait pour la première fois un nouvel enchaînement, tourne à l’avantage de la Meldoise. Carolann Héduit (Avoine-Beaumont Gymnastique) réduit l’écart entre les deux équipes, séparées encore de 2 points. La première place se jouera sur le dernier passage. Si Léanne Bourgeois assure et tient la pression, Janna passe en revanche à côté et chute à deux reprises. Cette contre-performance permet à Avoine-Beaumont Gymnastique de revenir à égalité.


QU'EST CE QUE L'ON FAIT EN CAS D'ÉGALITÉ, COMME CETTE ANNÉE ?

Un duel en or !

Il désignera le club vainqueur. A l’issue du tirage au sort, c’est à la poutre que l’ultime confrontation aura lieu. C'est Kaylia Nemour (Avoine-Beaumont Gymnastique) et de Salsabil Tounan (Meaux Gymnastique) que reposent les espoirs des deux équipes. Malgré une chute, la Meldoise, qui dispose d’une plus haute note de départ en difficultés, prend le meilleur et offre la victoire à son club.

 

A bientôt pour des nouvelles aventures gymniques !

 

#StayConnected

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0